DMLA

DEGENERESCENCE MACULAIRE LIEE A L’AGE

DEFINITION

Dégénérescence de la macula responsable d’une baisse de vision. La DMLA est la première cause de cécité légale dans les pays industrialisés. Les facteurs de risque sont l’âge, l’hérédité, le tabac, l’hypertension artérielle, l’environnement.

Il existe 2 grands types de DMLA :

Atrophique ou Sèche qui se définit par une altération progressive du tissu rétinien.

Exsudative qui se définit par le développement de néovaisseaux choroïdiens.

CLINIQUE

Baisse de vision centrale progressive ou brutale.

Métamorphopsies : ondulation des lignes droites.

Scotome central : tache noire centrale dans le champ de vision.

Le diagnostic est fait au cours d'un examen ophtalmologique avec mesure de l'acuité visuelle initiale, examen du fond d'oeil et surtout la réalisation d'un OCT+Angio-OCT. L'OCT est un examen qui réalise un scanner de la macula. Cet examen permet de faire le diagnostic positif mais aussi le suivi et l'évolution de la maladie.

photo fond d'oeil DMLA hémorragique

Fond d'oeil DMLA hémorragique

oct dmla humide
angio oct dmla

Coupe OCT DMLA exsudative+ Angio-OCT

TRAITEMENT

1 - DMLA sèche

Une vitaminothérapie spécifique est prescrite pour ralentir l’évolution de la maladie.

2 - DMLA humide

Le traitement est basé sur l’injection intra-oculaire d’anti-Vegf du type EYLEA ou LUCENTIS. Ces injections sont très efficaces et permettent une stabilisation de la maladie.
Les injections sont faites en clinique en externe sous anesthésie locale par collyres.

Elles doivent être répétées régulièrement, le rythme d'injection sera variable suivant chaque patient.

Le protocole de traitement est basé sur :


1 - Phase d’induction avec 3 injections à un mois d’intervalle.

2 - Phase d’entretien avec des injections répétées tous les 2 à 3 mois en fonction des patients.


Les patients ont un suivi régulier avec des contrôles d’acuité visuelle et des contrôles OCT pour vérifier l’efficacité des injections et l’évolution de la maladie.

Les pathologies